Les idées DÉCO

Parquet ou stratifié, lequel choisir ?

Publié le

149

<p><span>Vous vous apprêtez à faire ou refaire le sol de votre salon, chambre, salle de bains ou cuisine ? Une chose est sûre, pour réchauffer l’atmosphère de votre nid douillet, vous allez tout miser sur le bois ! Oui mais… Version parquet ou stratifié ? Le naturel ou l’imité ? On vous aide à mieux comprendre et faire votre choix.</span></p>

Vous vous apprêtez à faire ou refaire le sol de votre salon, chambre, salle de bains ou cuisine ? Une chose est sûre, pour réchauffer l’atmosphère de votre nid douillet, vous allez tout miser sur le bois ! Oui mais… Version parquet ou stratifié ? Le naturel ou l’imité ? On vous aide à mieux comprendre et faire votre choix.

Il ne faut pas confondre parquet et stratifié. Le stratifié n’est pas un parquet et vice versa. En clair, choisir un parquet ou du stratifié dépend du budget, de la pose, de l’entretien, la durabilité et l’esthétisme.

Qu’entendons-nous par « parquet » ?

Chez les pro, quand on parle de « parquet », c’est pour qualifier un revêtement de sol en bois. On distingue alors le parquet massif composé à 100% de bois et le parquet contrecollé, l’alternative qui, comme son nom l’indique, se compose de trois couches de bois collées entre elles avec sur le dessus, une épaisseur en bois massif. Les épaisseurs sont d’ailleurs un critère de qualité : 2,5 à 4,5 mm pour le parement d’un parquet contrecollé et 14 à 20 mm pour une lame en bois massif.

Les puristes ne jurent que par le parquet (le vrai, l’authentique !), car le charme du bois est inégalable. Les lames de parquet apportent noblesse et élégance à nos intérieurs. Pour donner du caractère à une pièce, il n’y a pas mieux !

Seulement voilà, avec autant d’atouts esthétiques, le parquet bois demeure aussi l’un des revêtements les plus onéreux du marché. Et des plus résistants ! Ce type de revêtement a une durée de vie de plus de 80 ans.

Pour satisfaire toutes les envies, le parquet se décline en une multitude d’essences bois (bois de pays et bois exotiques). Les longueurs, les largeurs des lames, les motifs, les effets et les types de pose sont eux aussi très variables. Les parquets peuvent être cloués sur des lambourdes, collés ou clipsés en pose flottante (plus rapide et économique). Le parquet bois offre ainsi d’infinies possibilités. Dans les pièces d’eau, on choisira une essence traitée ou une essence exotique comme le teck, le bambou, l’ipé ou encore le wengé pour n’en citer que quatre. Contrairement aux idées reçues, on peut poser du parquet sur un plancher chauffant hydraulique ou électrique à condition de coller les lames sur la dalle. Les règles de pose doivent être parfaitement respectées et c’est pourquoi il est recommandé de faire appel à un professionnel pour réaliser la pose d’un parquet bois.

Dernier point important : la rénovation. Contrairement au stratifié, il est tout à fait possible de poncer du parquet. Cela peut être bien pratique ! Côté entretien, tout dépend de la finition (naturelle, blanchie, huilée, cirée ou vitrifiée). Les plus contraignants sont les parquets cirés et huilés car avec eux, c’est certain, vous n’échapperez pas à la mission ponçage.

Toujours est-il que le parquet bois reste un intemporel au cachet inimitable.

parquet ou stratifie

Le stratifié, qu’est-ce que c’est ?

Comme le carrelage, si tenté qu’il soit possible d’en faire la comparaison, le stratifié est un revêtement incontournable dans la maison. Le stratifié est un matériau décoratif thermocollé. Il s’agit en fait d’un panneau composé de plusieurs épaisseurs : des feuilles de papier kraft superposées, une feuille décorative et une couche de finition très résistante sur le dessus. Parmi ses nombreux décors déclinables à l’infini, le stratifié a la particularité d’imiter le bois à la perfection, de l’aspect au toucher. Voilà pourquoi, il n’est pas rare d’employer l’expression, à tort, « parquet stratifié ».

Le stratifié n'est donc pas un parquet en bois.

Si le revêtement de sol stratifié est largement plébiscité dans nos maisons, c’est parce qu’il est facile et rapide à mettre en œuvre, y compris par les bricoleurs du dimanche. Sur une sous-couche isolante (de préférence avec de bonnes qualités phoniques), les lames de stratifié peuvent être collées ou simplement clipsées. Nul besoin de lambourdes ! La pose est beaucoup moins complexe. De la même façon, il sera très facile de remplacer une lame car le stratifié est impossible à rénover. Un petit stock pour prévoir l’au cas où vous sera donc très utile.

Sur un isolant adapté, ce type de sol est même parfaitement compatible avec les sols chauffants.

En fait, le stratifié est un matériau plein de qualité. Il est facile à entretenir, - un coup de balai pour éliminer les poussières et une serpillère humide pour finir -, et permet d’habiller une pièce à moindre coût. Par rapport au parquet, il passe complètement pour un matériau bon marché.

En contrepartie, il est moins résistant donc plus fragile, et sa durée de vie est inférieure. Pour autant, vous allez pouvoir l’installer dans toutes les pièces de la maison y compris dans les pièces de passage et les pièces d’eau comme les salles de bains ou les cuisines avec des modèles résistants à l’eau bien sûr.

À vous l’illusion du bois à prix abordable !